Le chrono-régime

Le chrono-régime : une solution séduisante

Dans l’ombre de l’hyper-médiatisé (et controversé) régime Dukan, plusieurs solutions s’offrent à toute personne souhaitant perdre du poids sans se soumettre à de terribles frustrations. Parmi celles-là, le chrono-régime attire de plus en plus de personnes en quête de minceur « sans douleur ».

Les points à respecter

Imaginé par le docteur Delabos en 1984, le chrono-régime est basé sur le principe qu’aucun aliment n’est interdit (une petite révolution) pour peu que l’on respecte l’heure à laquelle notre « horloge biologique » nous indique de le consommer. Version moderne de l’adage « Il faut manger comme un roi le matin, un prince le midi et un pauvre le soir », une journée type comporte :

– Un petit-déjeuner « gras » : Il est composé de pain, de fromage, de beurre, d’œuf voir de charcuteries. Au niveau chronologique, il doit être pris 5 heures avant le déjeuner.

– Un déjeuner « dense » : Le déjeuner est composé d’un plat unique, avec une quantité non négligeable de viande (250 g) ou un mélange de viande et poisson, le tout accompagné de féculents, frites y compris ! Il ne doit par contre n’y avoir ni entrée, ni dessert.
– Un goûter « sucré » : A ne prendre que quand la faim se fait vraiment sentir, il peut éventuellement remplacer le repas du soir ! Il est composé de chocolat noir ou de noix, d’un bol de fruits frais ou de fruits secs ou même de 2 verres de jus d’orange.

– Un dîner « léger » (et optionnel !) : Tout le monde le sait, le soir manger trop comporte 2 problèmes majeurs :
1. Le sommeil sera de mauvaise qualité si l’estomac est trop plein.
2. Le corps humain ne se dépense que très peu le soir, et le surplus de nourriture est immédiatement stocké.

Ainsi le dîner proposé par le chrono-régime devra être composé préférentiellement de poisson ou crustacés (éventuellement viande blanche mais dans une quantité moindre) et d’un bol de légumes.

Le second grand principe du chrono-régime pourrait être résumé par le proverbe suivant : « Montre moi ton corps, je te dirais ce que tu manges ! ». En effet, selon le docteur Delabos, notre morphologie est la conséquence directe de notre alimentation (on parle de morphonutrition) et de ses excès spécifiques.

Une femme ayant une consommation de sucreries trop importante verra ses rondeurs localisées au niveau de la poitrine et du fessier, au contraire une fervente adepte des légumes (avec une tendance marquée à délaisser viandes et poissons) aura une morphologie « en pyramide » avec un bas du corps clairement plus charnu que le haut.

Les avantages du chrono régime

Les grands avantages du chrono-régime résident indéniablement dans l’absence d’aliments interdits ! Tout est autorisé, or on le sait bien, la frustration est un des freins les plus puissants à la perte de poids ! Ce régime permet également des résultats rapides et durables pour peu que l’on garde les bonnes habitudes alimentaires proposées.

Il est toutefois important de noter que le principe de morphonutrition ne se base sur aucune preuve scientifique et exclut totalement les facteurs génétiques et héréditaires inhérents à chacune de nos caractéristiques physiques. Le chrono-régime impose enfin une certaine rigueur à chaque repas, à travers la sélection et la pesée de chacun des aliments.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *