Les tensiomètres électroniques au poignet : origines et développement

Un changement radical dans la prise de la tension artérielle intervient au début des années 90 avec l’appariation des premiers tensiomètres électroniques qui se fixent autour du poignet. Ils permettent aux individus de prendre eux même leur tension artérielle avec précision. Ce système a été inventé par Panasonic et sera un succès mondial jusqu’à l’apparition des premiers tensiomètres avec écran digital.

Son design compact est pratique car il permet de se glisser discrètement dans un sac. On l’emmne ainsi partout ce qui permet aux personnes souffrants de problèmes cardiaques de mesurer leur tension à tout moment.

L’ancêtre du tensiomètre électronique au poignet : le sphygmomanomètre

Le premier sphygmomanomètre permettant de mesurer la pression sanguine directement au poignet et en méthode non invasive est inventé vers la fin du XIXe siècle par Siegfried RITTER von BASCH. Son utilisation et donc fonctionnement reste le même près d’une dizaine d’année jusqu’à ce que le professeur Pierre Carl Edouard POTAIN, améliore son fonctionnement en remplaçant le liquide qui transmettait la pression artérielle par de l’air. Le sphygmomanomètre devient plus simple à utiliser pour donner une lecture précise de la pression artérielle. Plus tard apparaissent les sphygmomanomètres à brassard pneumatique inventés par Sscipione RIVA-ROCCI qui utilise la technologie du brassard pneumatique de DUNLOP, est relié à une colonne contenant du mercure  et à une poire en caoutchouc permettant de mettre en pression le brassard.

Mais la largeur du brassard (5 cm) est trop petite et ne permet pas d’avoir une mesure correcte.

Le neurochirurgien Harvey CUSHING améliorera son dispositif plus tard.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *