Perdre du ventre pour se plaire à soi-même avant tout !

L’image des mannequins dans les magazines

Nos regards, tous les jours, sont rivés sur des magazines et des clips vidéos nous montrant de jolies filles grandes, minces, souvent blondes aux yeux bleus. En ce moment-même, je regarde un mensuel dont deux pages de publicités me montrent une mannequin de ce genre, presque nue, qui n’a pas besoin de perdre du ventre.

Nos yeux sont habitués à cette version de la “beauté féminine, pourtant je connais plus d’un garçon qui préfèrent largement une femme plutôt enrobée, brune et à forte caractère à un mannequin comme décrit précédemment.

perdre du ventre

copyright Let Ideas Compete via www.flickr.com

Certains hommes, justement, affinent peut-être leur goût de manière inverse à ce qu’on nous propose comme un canon. Ils recherchent, pour certains d’entre eux, des câlins dans les bras d’une femme simple, avec ses formes et ses défauts, du moment qu’elle soit douce et qu’elle leur apporte de l’affection, de l’attention, du temps. Ces qualités, elles, ne se rapportent pas au physique mais bien au mental.

J’ai voulu perdre du ventre pour mieux me ressembler

Alors oui, j’ai déjà reconnu avoir utilisé la pilule Capsiplex pour perdre du ventre, maigrir et faciliter ma perte du poids, et je ne le regrette pas parce que cela m’a permis de devenir vraiment moi-même : la femme que je suis et que je rêvais de retrouver après une dure prise de poids. Oui j’ai utilisé des produits pour maigrir et j’ai fait de l’exercice pour m’affiner, mais ce n’était pas pour ressembler à un canon de beauté. C’était au contraire pour me retrouver et devenir la femme que j’ai toujours été.

Se plaire à soi-même

La beauté, l’amour, la joie, finalement, sont des critères étroitement liés qu’il n’est pas si facile, pour une jeune adolescente, de concilier, surtout lorsqu’on ne s’y retrouve pas encore dans sa vie et dans sa tête.

On pourrait me poser la même question pour ma pilosité : on pourrait me demander pourquoi je m’épile au moins une fois par mois alors que je crie à tout va que j’aime rester moi-même, plutôt naturelle ?

  • – Ce n’est pas parce que je n’aime pas les poils
  • – Ce n’est pas pour ressembler aux actrices de la télévision
  • – C’est pour mon propre confort : m’épiler et ôter ces poils qui me gênent me permet de me sentir plus à l’aise dans mes mouvements et dans mes actes intimes ou sexuels.

Là encore, je fais cet acte pour ME retrouver, ME plaire, ME satisfaire, non pour ressembler à une autre. J’ai adopté cette philosophie pour perdre du ventre et les résultats ont été à la hauteur de ma volonté.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *