Quel est l’IMC idéal pour une femme ?

Calculer son IMC idéal

Trop grosse, trop mince, rare sont celles qui trouvent leur silhouette flatteuse. Parce que son avis vis-à-vis de sa propre image n’est pas toujours objectif, il est un indicateur universel qui permet de se situer par rapport à son poids : l’Indice de Masse Corporelle, dit IMC. Quel est l’IMC idéal pour une femme ? Eléments de réponse.

L’IMC, qu’est-ce que c’est ?

L’Indice de Masse Corporelle, ou IMC, sert à calculer le poids idéal d’une personne. Il tient compte de deux données interdépendantes : le poids et la taille. Le résultat, sous sous forme d’indice chiffré donc, s’appréhende selon un barème qui permet de se situer du point de vue médical. Celui-ci est constitué de plusieurs niveaux, plusieurs fourchettes d’indices. C’est que le poids de forme est relatif à chacun.

Précisément, l’IMC permet de distinguer plusieurs stades vis-à-vis du poids d’une personne donnée : un poids normal, un poids insuffisant synonyme de maigreur, le sur-poids, l’obésité et l’obésité morbide, mettant la santé et la vie en péril.

La formule pour calculer son IMC

L’IMC se détermine par une formule simple, adaptée aux femmes comme aux hommes. Pour cela, il est indispensable de connaître son poids et sa taille.

Voici la formule à retenir : l’IMC d’un individu est égal à son poids, exprimé en kilogrammes, divisé par la taille au carré, exprimée en mètre.

Autrement dit : IMC = poids (en kg) / taille au carré (en m)

Comment interpréter son IMC ?

L’IMC obtenu par ce calcul simple est très révélateur pour un individu.

En cas d’IMC inférieur à 18,5

Un IMC inférieur à 18,5 kg/m2 est considéré comme trop faible. Il peut être le signe d’une sous-nutrition ou d’une pathologie. Le profil de la femme avec un tel IMC est maigre (à ne pas confondre avec la minceur). Ce qui peut être source de problèmes de santé à ne pas sous-estimer.

IMC entre 18,5 et 24,9

Un IMC entre 18,5 et 24,9 est révélateur d’un poids normal, idéal compte tenu de la taille d’un individu. Le poids peut varier mais doit idéalement rester dans cette fourchette.

IMC entre 24,9 et 29,9

A ce stade, un léger surpoids se profile. Il est déjà temps d’initier des mesures pour maigrir et retrouver un IMC inférieur à 24,9, dans la norme. Car à long terme, des conséquences peuvent se manifester sur l’état de santé, à ne pas sous-estimer. Un rééquilibrage alimentaire et du sport pour maigrir du ventre permettront d’atteindre l’objectif de perte de poids fixé.

IMC supérieur à 30

Un IMC supérieur à 30 est le signe d’une obésité. Le surpoids est conséquent et recèle une dangerosité avérée non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie de l’individu. Il est préférable de consulter un professionnel de santé pour un check-up complet et un programme nutritionnel et sportif adapté. Ces examens de santé révèleront d’éventuelles pathologies comme l’excès de cholestérol, de diabète, d’hypertension… qui, le cas échéant, pourront être prises en charge.

IMC : ses limites

L’IMC est un indicateur fiable. Toutefois, il peut être utile de compléter l’information qu’il délivre avec d’autres données. Car il se focalise sur le poids mais occulte d’autres facteurs, comme par exemple les zones où la graisse se loge.

Comme le ventre notamment, qui mérite de l’attention. Car les risques du « gros » ventre pour la santé sont réels. Le tour de taille est donc aussi un indicateur à considérer, et qui peut donner l’alerte quant à la prise de poids et/ou à d’éventuels problèmes de santé.

Une personne avec un IMC normal et un tour de taille développé, propice aux amas de graisse, reste à surveiller de près.

Il en va de même en cas d’évolution rapide et inexpliquée de l’IMC. Aussi, durant la grossesse, les femmes enceintes doivent s’en référer à l’avis de leur médecin quant à leur prise de poids. Pour maigrir après la grossesse ,nous vous invitons à consulter notre article dédié.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *