Le régime Okinawa

Le régime Okinawa est un régime très connu au Japon, supposé source de longévité

Le poisson est la base du régime Okinawa

Le poisson est la base du régime Okinawa

Présentation du régime Okinawa

Okinawa, petite île au large du japon, où vit un nombre impressionnant de centenaires jouissant d’une longévité exceptionnelle.

En effet, ils disposent d’ une espérance de vie approchant la centaine pour les plus démunis et excédant largement le siècle pour les plus chanceux.

Cet archipel reste classé numéro 1, représentant le plus grand nombre de centenaires sur la planète.

Principe du régime Okinawa

La première règle sur Okinawa est de ne jamais manger jusqu’à rassasiement, mais seulement à environ 80% des besoins réels réclamés par le corps humain.

Le principe de ce régime consiste en fait à s’alimenter principalement en minéraux (que l’on trouve sur les rochers près des mers et des océans par exemple), et des vitamines (dans les fruits, notamment l’orange, qui contient de la vitamine C).

Classement des aliments du régime Okinawa

Ce régime se base sur une alimentation semi-végétarienne et recommande la diminution des matières grasses, suivant le taux de la densité énergétique.

Les fruits séchés sont une base du régime Okinawa

Les fruits séchés sont une base du régime Okinawa

Ce terme signifie, en fait, la quantité de calories dans un aliment, ou plus généralement, dans un plat. A titre d’exemple, l’eau et le thé présentent un taux calorique à 0, tandis que la betterave, l’abricot, et la pêche affichent 0,4 au compteur.

On classera donc les aliments comme suit : ceux affichant un taux entre 0 et 1, déjà cités précédemment, et ceux dans un intervalle de 1 à 2 (avocat,volaille), de 2 à 3 (fruits secs et raisins), de 3 à 4 (noisettes, cheddar) et enfin, de 4 à 5 (mayonnaise, beurre,huile, etc).

Phases du régime Okinawa

Le régime Okinawa propose trois phases, mais il est possible de continuer à la fin de la dernière étape :

C’est un mode de vie simple à adapter au quotidien, en restant toujours méthodique et minutieux concernant le choix des aliments, ces aliments le plus souvent naturels, sont facilement retrouvés sur le marché, sans recourir à une privation trop frustrante.

Pour les trois phases, il s’agit donc une qui permet d’assimiler le « programme Okinawa », une autre où le processus continue, et enfin, une habitude constante.

Toutes les variantes des sushis sont possibles

Toutes les variantes des sushis sont possibles

Au départ, combinez alimentation, exercices physiques et de respiration,et si vous aimez les sports de combat, inscrivez-vous dans un club de sport, notamment de tai-chi chuan.

Lors de la deuxième phase, vous intégrez petit à petit les mécanismes d’une alimentation Okinawa, mais ce n’est pas encore acquis. Vous serez dans la troisième phase lorsque vous n’aurez plus besoin de penser aux aliments et aux exercices conseillés par la méthode d’Okinawa.

Par ailleurs, l’effet yoyo n’a pas été constaté avec ce régime puisque le choix de la nutrition reste toujours basé sur la variété des apports caloriques : protéines, glucides et lipides, rien ne manque.

Notez bien, qu’une certaine catégorie de personnes souhaitant entreprendre ce régime, doivent impérativement faire attention à la consommation de certains aliments.

Il faut savoir que les algues sont très déconseillées pour les gens atteintes de maladies de la thyroïde. A ce titre, n’omettez pas d’aller voir un spécialiste de la gastronomie, mais plutôt dans le domaine du médical, comme un nutritionniste par exemple.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *