Pourquoi prendre sa propre tension ?

L’auto-mesure est aujourd’hui courante à domicile. Elle est assistée par des outils de plus en plus fiables et simples à utiliser.

Elle est aujourd’hui incitée par les médecins eux même tout en respectant les contre indications éventuelles. Elle permet d’anticiper des cas d’hypertension ou de détecter des maladies cardio-vasculaires plus graves par une mesure de la tension régulière à son domicile.

En tout état de cause, on ne peut pas se passer complètement de son médecin étant entendu qu’une fois le relevé de la mesuré effectué il reste à l’analyser et l’interpréter, et parfois à recommander une médicamentation appropriée.
A qui se destine l’auto-mesure et à quel endroit du corps doit-on prendre sa tension ?
Elle est tout d’abord indispensable chez les gens qui ont subi des alertes cardiaques ou dont les problèmes cardio-vasculaires ont été confirmés par le corps médical. L’auto-mesure est également utile dans le cadre d’un traitement, et où la mesure de la tension doit être prise de manière quotidienne. La tension peut être prise sur le bras ou le poignet, dans une position assise, dans des conditions de calme sans nuisances sonores autour de soi.

On évitera également de prendre sa tension après un exercice physique, une course ou marche à pieds, dans un moment de stress.

Quelle fréquence de prise de tension ?

Votre médecin vous indiquera à quel moment il est opportun de mesurer votre tension. Cela peut varier d’une fois par mois à une fois par jour, selon les besoins.

Comment bien prendre sa tension ?

La tension peut beaucoup varier, même au cours d’une automesure. Il est nécessaire de multiplier les mesures pour mieux évaluer le niveau de tension au repos.
Il est conseillé d’effectuer :
• 3 mesures consécutives, le matin entre le lever et le petit déjeuner, à quelques minutes d’intervalle.
• 3 mesures consécutives, le soir entre le dîner et le coucher, à quelques minutes d’intervalle.
• 3 jours de suite.

Bien positionner le brassard pour une prise de tension effective

Le brassard placé au niveau du poignet doit être impérativement aligné sur l’artère du poignet pour une mesure effective. Pensez également à la monter le poignet au niveau du cœur à la suite de la prise de tension.
Quelle fiabilité ?

Les tensiomètres électroniques au bras et au poignet sont aujourd’hui , en grande partie, extrêmement précis.
Ils doivent être correctement étalonnés et validés cliniquement.
La précision requise doit être de +/- 3 mmHg pour la pression artérielle et de +/- 5% pour la fréquence cardiaque.
Les validations BHS, AAMI ou la présence sur la liste AFSSAPS sont un gage de qualité des appareils.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *